Michael Mambo – Vainqueur en 2018

Vainqueur de Mützig star 2018, Il est a nouvelle étoile. « Je suis content de cette récompense qui couronne un long travail et cela va un peu changer la donne car j’ai eu quelques moments de doute », a déclaré Michael Mambo, le 20 novembre 2018 à l’issue de la finale. À 31 ans, il a déjà une idée de ce qu’il fera après avoir remporté la rondelette somme de 20 millions Fcfa. « Ce qui est sûr c’est qu’on va préparer un album », a-t-il annoncé. Suite…

(Source : http://www.lesbrasseriesducameroun.com/fr/)

Vanessa Monjoa – Gagnante en 2017

Aussi vrai que chacun des candidats s’est donné. Elle s’est démarqué avec sa chanson qui avait une coloration mixte, avec sa capacité de chanter du dance hall, du rn’b, du rap avec un langage en pidgin et une énergie incroyable sur scène. Face à des chanteurs de belles voix, elle a brillé par son avantage d’avoir un produit digeste et une facilité à s’adapter aux rythmes divers, du début de la compétition à la finale. Elle va donner un sens à la nouvelle donne de Mutzig Star qui ne veut plus seulement des chanteurs, mais des produits.

Aaron Mbi – Vainqueur en 2013

Aaron Mbi

Le vainqueur de la compétition Mützig Star 2013 est connu. Au terme d’une finale très disputée le vendredi 13 décembre 2013, Aaron Mbi, candidat de la Région du Sud-Ouest a pris le dessus sur ses concurrents. Après cinq participations à la compétition Mützig Star, l’année 2013 s’était avérée finalement être la bonne pour Aaron Mbi, finaliste notamment lors des deux dernières éditions. La Mützig Star était immédiatement repartie du Castel Hall, théâtre de la finale avec une Hyundai Accent, un chèque d’un million de Francs Cfa en plus de son trophée de vainqueur. Il bénéficiera par la suite de la production et de la promotion de son premier album.

Kimannuel – Vainqueur en 2012

Kimannuel

Emmanuel Kimbi, alias Kimanuel, vainqueur de Mützig Star 2012 était officiellement entré en possession de son véhicule, de marque Hyundai Accent d’une valeur de 11 millions de Francs Cfa vendredi, 22 février dans son fief à Buea. La cérémonie de remise de cette voiture directement sortie de l’usine qui faisait partie de la cagnotte du vainqueur de Mützig Star a été organisée par la représentation régionale des Brasseries du Cameroun du Sud-Ouest. Des mains de Daniel Aurélien Onana, le directeur des brasseries du Cameroun dans cette région du pays, il a reçu les clés de cette prestigieuse voiture, sa plaque d’immatriculation, de même que le dossier complet du véhicule. Son chèque d’une valeur de 1 millions de Francs Cfa lui avait aussi été remis sur place.

Dynastie le Tigre –  Finaliste  en 2012

Dynastie le Tigre

Son nom est désormais synonyme de son célèbre titre « Wokolooo » qui, de manière unanime, ravit tous les mélomanes. Cette onomatopée lancée à l’endroit des femmes et filles abandonnant leurs enfants ou avortant est devenu un hymne pour la jeune génération. C’est d’ailleurs celui  grâce auquel, Dynastie Le Tigre participe pour la première fois à la compétition Mützig Star 2012 et remporte la 4e place. Suite

(Source : http://dynastieletigre.e-monsite.com) 

Karyn Beyala – Gagnante en 2010

Karyn Beyala

Karyn Beyala avait tout rassemblé pour séduire le jury de l’édition 2010 du concours de la chanson Mützig Star. Son habileté à la guitare pendant la compétition lui a valu l’appellation de « Karyn solo ». Son allure, un peu masculine, son look et sa dextérité dans la danse du rythme bikutsi ne sont pas passés inaperçus. Lauréate dudit concours, cette passionnée de la musique pense avoir trouvé son chemin et a décidé d’y faire carrière. Après deux années passées en studio, le premier album de l’artiste baptisé « My way » est là. Lors d’une conférence de presse à Douala le 11 septembre dernier, des membres du Groupe Eyango, qui s’occupent du management de l’artiste, ont annoncé la sortie du disque pour le 6 octobre 2012. Suite.

(Source : http://mathiasngamo.over-blog.com)

Dany Muna – Finaliste en 2010

Dany Muna

« Bats-toi ». Voilà le maître-mot du jeune Dany Muna qui en mettra plein la vue et les oreilles dans les discothèques et télévision. Titre phare issue de son album « Humblement Moi », Dany Muna est une coqueluche révélée par Mützig Star dont il a été lauréat en 2010. Originaire de la ville de Mbanga, c’est le 22 août 1981 que Njoh Daniel voit le jour. Il passe une bonne partie de son enfance dans la ville de Douala, précisément à Bonabéri où il fréquente et découvre un art qu’il décide de faire sa passion plénière : la musique. Parallèlement à sa profession de menuisier, Dany Muna commence à se frotter à d’autres professionnels et connait des passages fort remarqués dans les cabarets.

Zinnia – Gagnante en 2009

Zinnia

C’est en 2009, date de la remise du premier véhicule au vainqueur de Mützig Star que Zinnia, compétitrice âgée de 24 ans fait parler d’elle en coiffant tous ses rivaux de la compétition. Pétillante, élégante, intelligente, belle à la peau couleur ébène, aux dents blanches et à la voix féminine suave, Zinnia a chanté l’amitié sans priver les fans de Mutzig des nombreuses scènes de chorégraphie présentes dans sa musique.

Stypak Samo – Demi-finaliste en 2009

Stypak Samo

Stypak Samo, qui se fait appeler « la perle d’or », auteur de « Shi me mi », un album produit par Jtf productions, le label de Jtf Tala. C’est en 2009, lors du concours de musique Mützig star où Stypak Samo est demi-finaliste, que Jtf Tala découvre sa voix et sa musique. L’artiste entre en studio et, le 21 septembre 2011, l’album est disponible sur le marché discographique camerounais. Stypak Samo est accompagné par Bobby Nguime à la guitare rythmique, Gazy à la guitare basse et Simplice à la guitare solo. Son opus est arrangé par Emile Ngoumba M1 et Ralhym K’, et masterisé à Paris par la maison «The best events & co». Stypak Samo se considère comme celui-là qui vient avec les larmes de l’Afrique pour faire danser tout le monde. suite

(Source : www.culturebene.com)

One Face – Vainqueurs en 2007

One Face

C’est un duo. En réalité des jumeaux. Ils s’appellent Rostand et Roméo. Unis non seulement par le lien ombilical, mais aussi par une fibre artistique à travers un album intitulé Les pleurs d’Afrique. Ils ont choisi pour label artistique One Face. Un concept qui a été révélé au grand public en 2007 lors d’une énième édition du concours national de la chanson Mützig dont ils ont été les vainqueurs. Convaincue par leurs talents, la Société anonyme des brasseries du Cameroun (Sabc) leur a délié les cordons de la bourse. Une bagatelle de 6 millions Fcfa en ont été extraits pour la production et 7,5 millions Fcfa pour la promotion. C’est dans cette optique qu’un point de presse destiné à présenter officiellement le nouvel opus de One Face s’est tenu mercredi 13 novembre 2008 dans les installations du Castel Hall à Bali-Douala. Suite

(Source : http://www.camerfeeling.net)

Longue Longue – Vainqueur en 2000

Longue Longue

Longuè Longuè, fils de Agno Simon, appartient à une famille de cinq enfants. Son père l’envoie à Yabassi, en 1980, à la mort de sa mère. Mal accepté par son oncle qui ne voulait pas le considérer comme un fils, Longuè Longuè se retrouve rapidement dans la rue. Il est perçu par son entourage comme un bon à rien. La possibilité de poursuivre ses études ne lui est pas permise, et c’est le virus de la musique qui lui permit de s’en sortir. En effet, très tôt déjà, il se fabrique des instruments de musique avec des objets de récupération, notamment des guitares en contreplaqué et des percussions avec des boîtes de conserves vides. Suite.

(Source : www.wikipedia.org)

Big Benji Mateke – Finaliste en 1992

Benji Mateke

Tranquillement mais sûrement, BENJI MATEKE, le sorcier Bantou, poursuit son bonhomme  de chemin.  Avec déjà cinq albums de bonne facture à son actif, il se positionne aujourd’hui comme une voix qui compte dans l’univers musical camerounais, voire africain et sa carrière, qui connait  une ascension fulgurante, en est la preuve. Son parcours atypique, son style original, lui confère non seulement l’admiration du public, le respect de ses pairs, mais également un avenir hautement prometteur. Suite…

(Source : http://wap-production.over-blog.com)

Prince Afo Akom – Vainqueur en 1992

Prince Afo Akom

Il fait parti des meilleurs, il est l’un des plus anciens, son talent est émérite, ses œuvres resteront pour très longtemps encore. Lui c’est Prince Afo Akom dit Tamdjon, dit Bobe Yerima, l’auteur de « Femmes Rurales » ou encore de « Iyaaah » ; des titres qui marquent encore des générations de par leurs styles folkloriques et les messages engagés et consciencieux qu’ils diffusent.Après deux tentatives manquées au Concours National de la Chanson (CNC), il a fini par y arriver un an plus tard en 1992, car comme il le dit si bien chaque fois qu’il en a l’occasion « il ne faut jamais se décourager dans la vie peu importe les situations que l’on affronte au quotidien ».Comme il aime souvent à la dire, il a affronté d’autres grands noms de la musique (comme Belka Tobis) afin de se hisser à la place qui est sienne. Apportant son indéfectible soutien à la jeunesse, notamment pendant les compétitions Mützig Star, Prince Afo Akom apporte toujours avec lui son ouvre-bière qu’il a remporté lors de sa victoire en 1993 ; un symbole, un gri-gri presque pour lui.